Antigny
mer. 7 août 2019
Gratuit
-A +A

Les Frasques - Aliénor Exagère !

Aliénor exagère ! - Groupe Anamorphose

Fausse conférence tout terrain. Trois spécialistes débattent autour de la vie d’Aliénor d’Aquitaine. Tous les moyens sont bons pour imposer sa version des faits... Un cours d’histoire passionné, drôle et hors normes !

Pour concevoir ce spectacle, les acteurs se sont servis du mouvement dramatique qui anime les livres d’historiens eux-mêmes : la plupart prétendent à l’objectivité et soupçonnent leurs collègues de se laisser emporter par leur sensibilité. Cette pluralité des analyses historiennes les a conduits aujourd’hui aux controverses au sujet de la « vraie » Aliénor. Parmi elles : Aliénor a-t-elle eu ou non les amants qu’on lui prête ? Aliénor a-t-elle exercé ou non un pouvoir réel sur ses royaumes ? Aliénor a-t-elle divisé ou unifié sa famille ? Partant des faits historiques, le public assiste alors à un glissement vers leur interprétation incertaine pour déboucher sur la dispute collective.

Ce qui fascine chez Aliénor, c’est sa position singulière d’épouse, de mère, et de femme de pouvoir. à y regarder de plus près, on s’apercevra que l’extraordinaire n’est pas tant l’action d’Aliénor en soi, mais l’action d’Aliénor dans le contexte spécifique de cette société médiévale régie par les hommes, et où la femme n’est sensée avoir qu’un rôle de second plan.

Qu’en est-il aujourd’hui ? La question contemporaine de la place de la femme dans la société occidentale n’est peut-être pas tant une affaire sociologique, psychologique ou idéologique, que l’affaire du mythe occidental de la femme. C’est ce mythe-là que le spectacle va réveiller, en s’appuyant sur l’image d’Aliénor : elle fit faire tant de bruit au douzième siècle, elle suscite tant de fantasmes aujourd’hui encore, qu’elle doit toucher à quelque chose de très intime dans notre représentation du rapport entre hommes et femmes.

Une longue table recouverte d’une nappe blanche, deux micros, des verres d’eau. C’est ici que vont naître les controverses autour de la figure d’Aliénor. Mais à mesure que les esprits s’emportent jusqu’à la passion, l’espace rationnel de ces doctes spécialistes bascule dans l’irrationnel : la table devient tour à tour le socle d’un bas-relief constitué par les corps enchevêtrés des professeurs qui se battent, les remparts d’un château assiégé par Richard Cœur de Lion, etc.

Le micro devient accessoire de bruitage ou l’objet de dispute d’une tribune féministe, et nos conférenciers finissent par se laisser submerger par leurs fantasmes.